Avec ses partenaires, INNO-3B, PlantForm Corporation et Cape Bio Pharms, Biopterre est impliqué dans la course visant à résoudre la crise mondiale de la COVID-19.

 

La plateforme d’agriculture verticale de INNO-3B sera mise à contribution dans un effort conjoint avec des sociétés pharmaceutiques qui travaillent à partir de plantes pour produire des vaccins ou réactifs servant aux dépistages. INNO-3B prévoit mettre à la disposition de l’industrie pharmaceutique une plateforme de développement complète visant la validation des procédés d’expression transitoire de protéines recombinantes dans son usine de 35 000 pieds carrés située à Saint-Pacôme. Cette installation permettra à PlantForm de développer et valider un traitement par anticorps monoclonal pour les patients atteints de la COVID-19 ainsi qu’à d’autres entreprises de pouvoir procéder à la production de molécules d’intérêt dans le but d’effectuer des tests cliniques pour des applications de détection et prophylactiques.

 

Grâce à son expertise en agro-infiltration, Biopterre interviendra directement sur l’ADN des plantes. En effet, le centre possède dans ses infrastructures tous les outils moléculaires et l’équipement de laboratoire essentiels à la technologie d’expression transitoire de protéines, tels les anticorps, dans un système d’expression végétal de type Nicotiana benthamiana. Le projet permettra de mettre à profit les connaissances de son personnel qualifié pour effectuer les étapes primordiales à ce projet : la préparation et la transformation de bactéries compétentes de type Agrobacterium tumefaciens, la préparation de la solution d’agro-infiltration aux concentrations optimales et l’extraction de protéines totales solubles. Les étapes d’optimisation pourront ainsi être faites chez Biopterre parallèlement à la culture de biomasse chez INNO-3B, permettant ainsi d’accélérer la production de molécules d’intérêt.

 

Ces efforts conjoints permettront la production d’environ 4 000 doses par semaine des anticorps thérapeutiques cibles pour la COVID-19. L’installation aura la capacité de produire jusqu’à 400 000 doses par semaine d’autres produits pharmaceutiques d’intérêt.

 

Pour plus d’information sur le projet, nous vous invitons à contacter madame Vanessa Mercure-Godin, professionnelle de recherche chez Biopterre.

vanessa.godin@biopterre.com