Des champignons pour décontaminer les chemins de fer?

Facebook
Twitter
LinkedIn

Des chercheurs du centre de recherche Biopterre, au Bas-Saint-Laurent, s’intéressent à la décontamination des traverses de chemins de fer de la Côte-Nord à l’aide d’une biotechnologie verte : la mycoremédiation. Autrement dit, ils comptent employer des champignons pour nettoyer les poutres de bois qui relient les rails.

Ces planches de bois regorgent de créosote, un dérivé du pétrole qui s’avère extrêmement nocif pour l’environnement ainsi que pour la santé humaine. Ce produit sert à préserver le bois des intempéries du climat québécois.

 

Cliquez ICI pour consulter l’article complet

 

Un article publié le 10 septembre 2021 à Radio-Canada – ICI Côte-Nord

Journaliste : 

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres articles

9 juillet 2024
Prix de mérite Écoresponsabilité Félicitations à L’Atelier du Partage de Saint-Pascal pour son initiative de revitalisation des rejets textiles en...
5 juin 2024
Tu as envie de contribuer au développement de bioproduits, de solutions environnementales et novatrices? Tu aimes les biotechnologies et tu...
9 mai 2024
La Pocatière, le 8 mai 2024 – Deux étudiants du Cégep de La Pocatière qui participent au profil Recherche-études se...