Selmene Ouertani, Ph. D., détient un diplôme de doctorat (Ph. D.) de l’Université Laval en biologie végétale et une maîtrise en biotechnologie-génie biologique de l’École nationale d’ingénieurs de Sfax (Tunisie) ainsi qu’un diplôme d’ingénieur tunisien en génie biologique.

Lors de son doctorat, il a étudié l’effet de l’ajout de biochar sur les microorganismes des marais filtrants artificiels traitant des effluents de serre. Selmene a plus de 12 ans d’expérience en recherche, plus particulièrement en caractérisation biochimique et moléculaire des enzymes lipolytiques des microorganismes, traitement des eaux usées agricoles par des systèmes biologiques, utilisation du biochar pour le traitement des eaux usées et identification de la communauté microbienne par biologie moléculaire et par les méthodes de séquençage de nouvelles générations. Actuellement, il s’intéresse principalement à :

  1. la valorisation des résidus agricoles et horticoles par pyrolyse;
  2. l’évaluation de l’utilisation de biochar comme amendement dans les substrats de culture des plantes en serre;
  3. l’étude des effets biostimulants des produits liquides de la pyrolyse (vinaigre de bois) sur la croissance des plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *