Biopterre travaille de concert avec BRQ Fibre et Broyure inc. depuis 2014 pour développer une litière pour la production laitière réduisant efficacement les risques de mammites par l’amélioration des propriétés physico-biochimiques.

Différents projets ont été réalisés de concert avec l’entreprise, dont un projet d’envergure (2016 à 2021) en collaboration avec Innofibre et la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Ce dernier a permis de démontrer que la litière développée à partir de résidus de bois recyclé, nommée AGRIBED, offre de meilleures performances que les litières conventionnelles de ripe de bois et de paille en ce qui a trait au contrôle de la croissance bactérienne. En effet, les résultats ont démontré qu’on retrouve respectivement 380 et 243 fois plus de bactéries dans les litières faites de ripe et de paille comparativement à la quantité retrouvée dans la litière AGRIBED.

La litière AGRIBED s’est également démarquée positivement au niveau de sa facilité de nettoyage et de la quantité requise grâce à un plus faible taux de remplacement en raison de sa densité plus élevée. Le niveau de confort des vaches sur la litière AGRIBED est semblable aux litières de paille et de ripe. Le projet a également permis de démontrer que l’utilisation de la litière AGRIBED apporterait des gains économiques pour les producteurs laitiers. En effet, selon des scénarios de réduction de 10 % et 40 % des mammites, la litière AGRIBED induit des gains de 2 416 $ et de 4 356 $ annuellement face à la paille et près de 13 000 $ et de 15 000 $ face à la ripe de bois.

L’équipe de recherche travaille actuellement sur la phase 2 du projet, qui consiste à optimiser la litière développée pour diminuer la quantité de poussière présente dans celle-ci, problématique établie au cours des essais subséquents, tout en conservant ses performances au niveau microbiologique.

Partenaires