Le milieu urbain est soumis à des problématiques appelées à prendre de l’ampleur avec le réchauffement climatique. On arrive à une limite de la capacité de gestion des eaux de ruissellement et les experts préconisent la diminution de ces volumes en maximisant l’infiltration comme mécanisme de contrôle. Un autre phénomène important en milieu urbain est la formation d’ilots de chaleur associés à des hausses de température de 5 à 12 °C. Dans ce contexte, il apparait que la végétalisation d’un pavage alvéolé s’avèrerait une alternative naturelle et efficace.

Présentation du projet :

L’entreprise Aux Aubépines, qui produit plus de 1 100 variétés de plantes vivaces, recherche la mise en réseau d’expertises pour le développement de nouveaux créneaux d’affaires. Dans un contexte de marché de plus en plus difficile, l’entreprise identifie le pavage végétalisé comme une nouvelle opportunité.

Elle s’est associée avec la compagnie Permacon qui a développé au cours des dernières années un pavé de béton alvéolé à vocation véhiculaire, destiné au pavage perméable végétalisé. Cette nouvelle génération de pavés alvéolés répond aux enjeux actuels de développement durable pour la gestion des eaux pluviales et des ilots de chaleur.

La végétalisation de ces systèmes est un défi sous climat nordique. Le pavage alvéolé exige des plantes particulièrement résistantes à la sécheresse, aux écarts importants de températures, au faible volume de substrat disponible pour le développement des racines, au piétinement et à l’absence éventuelle de couverture protectrice de neige. Les graminées offrent un potentiel limité malgré leur résistance au piétinement vu leurs exigences en eau et en engrais.

Les projets visaient donc à identifier des plantes couvre-sols rustiques très résistantes à la sécheresse et peu exigeantes en engrais pour offrir une meilleure alternative. Ils visaient aussi à optimiser la composition du substrat contenu dans les alvéoles afin d’obtenir à la fois la stabilité et la capacité de rétention en eau adéquates. Une sélection de 11 plantes herbacées vivaces et de deux mélanges à gazon ont été associés à deux substrats et deux stratégies d’implantation.

Deux types de fondation sur lesquels le pavage est déposé ont également été évalués.

Résultats obtenus :

Le défi est relevé, il est possible d’installer dans ce type de pavage des plantes peu exigeantes en eau, en engrais et qui sont rustiques. Toutefois, la survie à l’hiver demeure l’enjeu à évaluer surtout lorsque le pavage est déneigé.

Lorsqu’exposées en plein soleil, les plantes installées dans ce type de pavage ont des feuilles de taille beaucoup plus petite que les mêmes plantes en plein sol. Les plantes s’adaptent de cette façon à un environnement hostile.

Les consommateurs auront le choix parmi les plantes ayant démontré un bon potentiel et la pépinière Aux Aubépines sera en mesure de proposer des mosaïques intéressantes avec des couleurs et des textures attrayantes.

Les essais ont aussi permis d’identifier la meilleure stratégie d’implantation des végétaux et de distinguer, parmi trois substrats, celui offrant les caractéristiques assurant la pérennité de l’installation. Le type de fondation a eu peu d’impact au cours de l’année d’implantation.

Partenaires