Québec Science : Cultiver des baies de genièvre au Québec

Facebook
Twitter
LinkedIn

« Devant la multiplication des gins d’ici et leur popularité grandissante, la recherche se mobilise pour que voie le jour une culture locale des baies de genièvre.

En 2021, sur 167 gins québécois vendus à la Société des alcools du Québec, 29 seulement portaient la mention Origine Québec, qui certifie que les produits sont faits d’ingrédients exclusivement locaux. Cette contradiction, Maxim Tardif l’avait déjà relevée en 2011, à l’arrivée du premier gin local sur les tablettes. Ce codirecteur de l’innovation et du transfert de technologie pour les produits forestiers non ligneux chez Biopterre, un centre de recherche affilié au Cégep de La Pocatière et à l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec, compte bien corriger la situation. »

 

Cliquez ICI pour consulter l’article complet

 

Un article publié le 24 février 2022 dans Québec Science

Journaliste : RACHEL HUSSHERR

Image : Shutterstock

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres articles

29 mai 2023
Le Cégep de La Pocatière et Biopterre se réjouissent de l’obtention d’un cofinancement de 2 M $, soit 1 M $...
23 mars 2023
La MRC de Kamouraska, le Centre de services scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup et les caisses Desjardins du Kamouraska annoncent le retour, en...
21 décembre 2022
« La culture du genévrier est appelée à se développer de plus en plus au Bas-Saint-Laurent. Québec vient d’octroyer près...