Valorisation de déchets : des toits verts toujours plus verts

Facebook
Twitter
LinkedIn

En collaboration avec le Centre de développement de bioproduits Biopterre, il a développé un mycomatériau conçu à partir d’un alliage de chanvre et de champignons qui servira à remplacer les traditionnelles boîtes de plastique. « En ce moment, nous testons la durabilité du prototype. Dans un an, je vais avoir assez de données pour mettre le tout en production. »

Persuadé que ce matériau peut convenir à d’autres usages, l’homme d’affaires souhaite que d’autres PME s’intéressent à ce procédé. « Certains vont dire que je dévoile le secret de ma Caramilk, mais je pense que cette innovation peut être utile autant en construction qu’en horticulture ou dans le domaine du design. On ne manquera pas de matière, car les producteurs de chanvre québécois suffisent amplement à la demande. »

Cliquez ICI pour consulter l’article complet

 

Un article publié le 9 novembre 2021 dans La Presse.

Collaboration spéciale :

Partager cet article :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Autres articles

20 janvier 2023
  Cliquez ICI pour télécharger l’offre d’emploi complète
21 décembre 2022
« La culture du genévrier est appelée à se développer de plus en plus au Bas-Saint-Laurent. Québec vient d’octroyer près...
7 avril 2022
Après le succès d’une 1ère édition en 2021, Optech, Biopterre, Optonique, Photonics Bretagne et la Zone Agtech organisent à nouveau...