Lors d’un cycle de production de cannabis, une partie du matériel végétal (résidus de la taille des plants) représente un défi quant à sa valorisation car son contenu en cannabinoïdes est faible. Ce volume de matériel végétal augmentera en fonction du nombre de plants de cannabis en production au Canada. Dans l’optique d’optimiser le potentiel de ces résidus de cannabis, SiliCycle souhaite développer une régie de culture qui favorisera l’utilisation de ce sous-produit à des fins d’extractibles.

SiliCycle a mis au point une nouvelle méthode d’extraction de molécules d’intérêt, se trouvant en infime partie dans les feuilles et dans les inflorescences immatures. SiliCycle désire, avec l’aide de Biopterre, démystifier l’impact de la maturité du plant sur la composition en molécules d’intérêt des débris de production de cannabis afin de permettre la validation de leur système d’extraction.

Au terme du projet, SiliCycle a pu valider leur nouvelle méthode d’extraction sur différents résidus de culture à plusieurs niveaux de maturité et ainsi évaluer le potentiel économique du procédé. De plus, une méthode de conditionnement de la biomasse végétale pour une plus longue conservation a été élaborée en place dans le cadre du projet.

Partenaires