Les entreprises de transformation du bois dans les régions administratives de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent génèrent un très grand volume de résidus de toutes sortes (matières organiques résiduelles (MOR)) qui demeurent sous ou non exploités. Les entreprises Charbon de bois franc Basques (CBFB), qui produit du bois de construction, et Groupe de Scieries GDS (GDS), producteur de charbon à barbecue, se sont associées pour étudier les voies de valorisation de ces résidus en horticulture. Ces matières sont diverses (sciures, cendres, boues d’écorçage, particules fines de charbon, résidus de fond de cour, etc.) et possèdent des caractéristiques physicochimiques variées. Le développement de substrats de culture a été identifié comme une voie de valorisation prioritaire par les 2 entreprises.

Mis sur pied en 2017, un projet de recherche et développement a permis de valider la pertinence des substrats générés à partir de différents essais au laboratoire, en serres et sur le terrain. Les résultats obtenus sur des cultures de mélilot, de sureau, d’épinette et pour la culture de champignons comestibles permettent d’affirmer que plusieurs de ces MOR ont le potentiel d’être utilisées comme intrants dans des substrats horticoles performants. D’autres essais ont également permis d’établir un potentiel intéressant pour la valorisation des MOR en compostage et en revégétalisation de sites dégradés. Les deux entreprises prévoient poursuivre leurs démarches de valorisation et souhaitent accroître leur implication envers l’économie circulaire et le développement durable de leur filière sur la transformation du bois.

Partenaires